Règles de survie en transports en commun à Paris

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler des transports en commun en région parisienne. C’est un sujet sensible qui se mêle du quotidien de la majorité des franciliens. Tous les jours on fait face à la même galère : pannes, incidents divers, colis suspects, retards, suppression de trains et lignes saturées. Pour ma part, je dois prendre un bus, un RER et un métro tous les jours. Je ne vous cache pas qu’à la longue, c’est usant et frustrant mais, comme on dit, on doit faire avec.

Sans plus attendre je vous livre mes trois règles de survie !

Règle de survie #1 : Éviter les transports en commun … quand c’est possible

Les transports en commun c’est un mal nécessaire pour les franciliens mais la bonne nouvelle c’est qu’on peut s’en passer, au moins pour les petits trajets. J’avais l’habitude de prendre une ligne de bus qui charrie des dizaines de personnes sur plusieurs kilomètres avant de passer devant chez moi. Je me retrouvais toujours coincée, avec mon sac à dos et mon sac à main, dans une masse en colère et irritable. Depuis quelques mois, au lieu de prendre le bus pour aller à la gare je marche et sincèrement je revis! Je fais un trajet de 15 min à pieds, matin et soir, en traversant un parc départemental. Tous les jours je m’imprègne des couleurs, des odeurs et des bruits que la nature m’offre, je vois défiler les saisons devant mes yeux admiratifs et je me remplis de tranquillité et de zen-attitude … avant d’affronter l’épreuve du RER.

Règle de survie #2 : Éviter l’heure de pointe

La plupart de salariés commencent la journée de travail à 9h et c’est ainsi que tout le monde se trouve serré comme une sardine dans le métro entre 8h30 et 9h. Quand mes clients sont flexibles sur les horaires, j’arrive soit plus tôt soit plus tard le matin, en fonction de ma forme et de mon programme pour la soirée (sortie, sport, série, etc.). Du coup,  j’évite la foule dans les transports et je profite d’une lecture matinale tranquille avec en bonus une place assise!

Règle de survie #3 : Créer sa bulle

La règle de bienséance dans les transports en commun parisiens est de ne pas communiquer. L’usage des yeux et de la bouche y ayant été interdit depuis quelques décennies, les gens ne se regardent pas, ne se parlent pas et ne se sourient pas. Tout le monde fait donc la tête et franchement ça ruine le morale.

Comme je ne suis pas adepte des jeux en ligne, j’essaie de temps à autre de reproduire des exercices de respiration consciente ou de visualisation positive que j’ai appris dans mes cours de sophrologie. Je crée une bulle autour de moi, une véritable bulle de bien-être qui me protège contre le stress ambiant.

Et vous quelles sont vos astuces pour mieux vivre les transports en commun?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s